Le parent parfait est imparfait. Ou l’inverse.

J’entends souvent des parents s’excuser (« entendre » au sens large : je parle aussi de commentaires sur des blogues, par exemple) de ne pas être parfaits.

L’expression me fait sursauter à chaque fois.

C’est que la notion de perfection a quelque chose d’extrême, en plus d’être relativement objective. Certains vont estimer qu’un parent parfait ne donne que des aliments biologiques à ses enfants, ne crie jamais et a toujours des idées créatives de jeux pour occuper ses enfants, par exemple.

Or un parent qui crie sur son enfant est juste humain. Dépasser ses limites un jour où on est fatigué, ou seul avec 3 enfants, dont un qui fait ses dents et un autre qui a la gastro, ÇA ARRIVE À TOUS. On ne vous jugera pas. Du moins, vous ne devriez pas vous faire juger, ni écouter ceux qui vous jugent.

On ne vous jugera pas non plus si vous criez et que rien ne semblait le présager, vous avez bien dormi, vous n’êtes pas stressé, les enfants ont été agréables et relativement autonomes toute la journée. On ne vous jugera pas si vous donnez des frites à manger, pas plus que si vous mettez vos héritiers devant la télé pour pouvoir prendre une douche en paix (pour moi c’est sacré la douche, c’est mon moment de relaxation absolu).

Pour relâcher la pression sur les épaules des parents et aider à relativiser, il y a une expression que j’adore:

citation

Cette expression provient du pédiatre et psychiatre anglais Donald Winnicott (article Wikipédia ici). En résumé, l’enfant a besoin de parents (bien que Winnicott se concentre plus sur la mère) qui sont capables d’apporter des réponses adaptées aux besoins de l’enfant, lui permettant ainsi d’atteindre sa maturité psychologique dans les meilleures conditions. Les parents suffisamment bons comprennent qu’on ne peut pas être parfait et que chacun a ses propres limites. Quand un nouveau-né pleure et que rien ne semble le consoler, qu’il a été nourri, cajolé, sa couche est sèche, etc. si le parent suffisamment bon se sent dépassé, il va chercher de l’aide plutôt que de chercher absolument à se débrouiller tout seul, et laisser la colère, la frustration et la fatigue s’emparer de lui, risquant ainsi de le pousser à bout.

DSCN8775
Mon amie enceinte qui fait la sieste avec mon bébé : merci pour l’aide !

De la même façon, le parent suffisamment bon qui a crié sur son enfant qui refusait de ranger ses jouets va accepter qu’il n’a pas eu le comportement approprié et, une fois sa colère retombée, peut aller voir son petit, s’excuser, et tenter de trouver une solution ensemble (« et si on rangeait ensemble en chantant ? ») Il s’agit là en outre d’une formidable opportunité d’éducation : on montre à notre enfant le comportement modèle lors d’une situation de conflit (se calmer, s’excuser, discuter, réparer).

Loin de moi l’idée de vouloir imposer un modèle de « parent suffisamment bon ». Ces exemples visent à montrer qu’il faut faire preuve d’une certaine dose de lâcher-prise sur nos attentes; le tout évidemment sans piler sur nos valeurs non plus, dans le respect de nos limites physiques et psychologiques. En résumé, on est bien plus « parfait » quand on prend minimalement soin de soin plutôt que d’aller au bout de nos ressources et de devenir ensuite un parent à l’opposé de ce qu’on désirait, parce qu’on est épuisé.

mom-863050_1920

En fait, être parfait, c’est être un peu imparfait, pour que notre enfant voit en nous un vrai modèle d’humain, pas une personne lisse et infaillible qui va le laisser découragé car le modèle semble trop difficile à reproduire. Finalement, si j’osais utiliser ce mot, être parfait pour moi, c’est être un bon parent qui se remet régulièrement en question, qui est au courant des stades de développement de l’enfant et qui a des attentes et des réactions appropriées à son âge. Et qui lui montre tous les jours à quel point  il ‘aime.

Quelle est votre définition ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s