Mes expériences de garderie

Suite à mon billet sur les différents types de garderie, voici mon propre parcours à travers tout ça.

Lorsque je suis tombée enceinte, on a tout de suite inscrit notre bébé au CPE le plus proche. On s’est fait prévenir que ça prend de 2 à 3 ans avant de se faire appeler… actuellement, ça fait plus de 3 ans, et on n’a pas encore eu de nouvelles.

Quand j’ai ressenti le besoin d’avoir du temps pour moi et que j’ai voulu mettre mon bébé à temps partiel (2 jours par semaine) à partir de 8 mois, je me suis tournée vers les garderies en milieu familial, en écumant les adresses proposées par magarderie.com. Je n’ai pas eu beaucoup de choix finalement; deux ne m’ont pas répondu, un certain nombre n’offraient que des places à temps plein (ou j’aurais dû trouver moi-même une maman intéressée par une garde à 3 jours par semaine, histoire de compléter) et je me limitais à des endroits à maximum 20 minutes à pied de chez moi. Avant que je commence à penser à élargir ma recherche, une garderie m’a répondu en me proposant de venir visiter les lieux.

music-818459

L’éducatrice (milieu familial non accrédité) avait une AEC en techniques d’éducation à l’enfance, mais pas d’enfants elle-même. On a visité pendant une heure, elle était gentille, le local propre, mon bébé était calme en sa présence et le seul autre enfant présent (elle venait d’ouvrir) semblait également confiant à son contact. Je suis allée donc au feeling et on a débuté une période d’intégration : une semaine à 2 demi-journées, puis direct des semaines à 2 journées complètes, à 2 jours d’écart. Ça s’est bien passé; les semaines et les mois ont passé, et je la trouvais attentive aux spécificités de mon enfant (son caractère, ses préférences, son évolution depuis son arrivée à la garderie) quand elle me décrivait sa journée, le soir, quand je venais le chercher. Elle savait mettre en place des stratégies intelligentes pour certains problèmes, par exemple si mon bébé tapait souvent un autre enfant, elle les mettait de part et d’autre d’un grand boulier; ainsi, ils jouaient indépendamment, mais face à face, ce qui leur donnait l’impression de s’amuser ensemble.

Cependant, au fur et à mesure qu’il grandissait, d’autres questions ont commencé à surgir dans un domaine épineux : la discipline. J’ai vu l’éducatrice écarter une petite fille de 3 ans, en l’asseyant dans un coin sur une chaise (heureusement, face aux autres enfants) pendant plus de 10 minutes; elle attendait que la petite se décide à dire pardon au petit gars qu’elle avait tapé. Le pire, c’est que lui, il ne lui en voulait pas du tout (il avait dû oublier), il est même venu lui donner un jouet. Je l’ai vue aussi la menacer de l’asseoir sur cette même chaise un jour où elle était agitée. Il est possible que ce ne soit pas des stratégies qu’elle aurait employées sur mon propre enfant si je lui avais dit que ce n’était pas dans mes valeurs; mais je préférais mettre mon enfant dans une garderie qui, dès le début, refuse ce genre de comportement punitif envers les enfants. Peu importe à mes yeux que ce soit éventuellement les parents qui l’ait demandé : si elle le fait, c’est que c’est dans ses valeurs. En outre, elle m’avait fait quelques fois des remarques du genre « normalement à 15 mois ils ne font qu’une sieste par jour » (il était encore à 2 siestes, jusqu’à 17 mois) ou bien « normalement ses canines auraient dû déjà pousser » (mon bonhomme a fait ses premières dents un peu tard; il s’est bien rattrapé par la suite en ayant parfois 3 qui percent en même temps!) Ce genre de remarque est complètement stérile; on ne parle pas d’un enfant de 3 ans qui ne marcherait pas ou qui n’aurait pas de dents. Mon petit était, dans ces domaines, dans la moyenne inférieure, mais aucunement anormal…

 kindergarten-421623_960_720

 

Bref, au bout d’un moment, comme je me préparais à reprendre le travail à temps plein et que je n’avais pas de nouvelles d’aucun CPE, j’ai décidé de changer mon enfant de garderie plutôt que de savoir si on pouvait augmenter ses jours de présence dans sa garderie. À 20 mois, donc après un an dans son ancienne garderie, il a intégré une garderie en installation, prévue pour 32 enfants, mais qui n’était qu’à la moitié de sa capacité, ayant ouvert depuis quelques mois seulement. J’ai pris le temps de discuter sur leurs méthodes, et je peux dire que j’ai trouvé un milieu qui correspond entièrement à mes valeurs. Par exemple, ils ont conscience qu’un enfant ne développe sa capacité d’empathie qu’entre 2 et 3 ans généralement, via le dialogue. D’ailleurs, quand mon enfant a, pour la première, repris des mains un jouet qu’il venait de se faire piquer, les éducatrices étaient ravies pour lui qu’il ose enfin s’affirmer; parce que c’est correct de ne pas prêter un jouet avec lequel on s’amuse: l’autre peut bien attendre qu’on ait fini, et on n’est pas égoïste pour autant. Quand, après 2 semaines de vacances, il est revenu à la garderie et s’est mis à taper tous les enfants qui l’approchaient, il y a eu beaucoup de dialogues avec lui, puis au bout d’une semaine, il a été prévenu gentiment qu’on allait l’éloigner un peu s’il continuait, pour qu’il s’amuse tout seul. Il a semblé bien comprendre la chose, et il s’est mis à jouer tranquillement quand les éducatrices le déplaçaient; rapidement, il s’est à nouveau trouvé à l’aise avec les autres, et a arrêté de taper. Mais il n’a pas été isolé dans un coin, encore moins sans jouet, et il a été prévenu.

J’ai également eu une expérience avec un autre milieu familial; il s’agit d’une garderie tenue par une maman dont le plus jeune enfant avait environ 20 ans. Elle n’avait aucune formation mais « ben d’la patience ». J’y ai mis mon enfant 2 journées pendant les vacances de sa garderie habituelle (l’ancienne), et il a beaucoup ri avec le seul autre garçon de la garderie. Elle les autorisait à voir au maximum 2 épisodes de « Caillou » par jour, et les faisait beaucoup jouer dehors, dans sa cour arrière. Elle avait une place de libre en raison des vacances d’autres enfants (elle ne prenait des vacances qu’à Noël, pas l’été). On avait pris le temps de visiter et d’y rester 1 heure la semaine précédente, et quand j’ai récupéré mon bébé les 2 soirs où je l’avais laissé, je l’ai trouvé détendu; bref, une bonne expérience.

children-832136_960_720

Enfin, on a ressenti aussi le besoin d’utiliser une garderie de nuit. Plusieurs raisons ont motivé ce choix: pas de famille, peu d’amis pouvant nous aider, un enfant qui ne dort jamais plus de 4 heures d’affilée à un an… Encore une fois, recherche, prise de contact, visite sur place. Cette fois, c’était milieu familial géré par une maman de 4 enfants de 3 à 12 ans, qui avait aussi sa garderie de jour en semaine. On y a eu recours une quinzaine de fois en un an, et l’expérience est également très concluante. En particulier, j’ai adoré sa sensibilité, si différente de la première garderie où j’ai mis mon bébé; être une maman semble apporter un petit « plus » indéniable que la formation ne permet pas d’acquérir, à moins d’avoir une formation plus longue et des stages plus variés et plus longs. J’ai lu des témoignages de mamans sur certains milieux familiaux qui étaient mal entretenus. Effectivement, l’absence d’inspection peut mener à toutes sortes de pratiques, quoiqu’une façon de s’en protéger (outre vérifier la propreté lors de la visite initiale et lors des visites suivantes, une fois le bébé intégré) est de choisir un milieu qui attend d’être accepté pour devenir subventionné : la garderie doit alors répondre à de nombreux critères exigeants.

Choisir une garderie, c’est difficile ! Confier notre petit trésor à quelqu’un d’autre, qui va peut-être être la personne qui entendra son premier mot ou verra son premier pas, qui est là pour le guider dans son cheminement dans de nombreux apprentissages vitaux (gestion des émotions, comportements en société, etc.) et lui donner de l’affection quand on est loin de lui, ce n’est pas quelque chose qu’on fait à la légère. Si j’ai beaucoup laissé mon instinct me guider, j’espère que ces articles sur les garderies vous auront aidés à mieux cerner vos propres attentes. Bonne chance ! 😉

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s