Des fois, je ne sais vraiment pas quoi faire de mon bébé

Mon petit gars vient d’avoir 3 ans. Depuis le début de l’année, il est « un peu plus indépendant » lorsqu’il joue, ce qui veut dire qu’il peut passer jusqu’à 10 minutes sans requérir notre attention. En fait, quand je parle de « demander de l’attention », ça peut aller jusqu’à nous demander de jouer avec lui, mais parfois il ne veut qu’une sorte de confirmation qu’on existe toujours : il nous regarde, ou vient nous voir si on est plus loin, dit une phrase pas toujours compréhensible; on répond comme on peut (« ah oui, tu as sorti ta voiture rouge ») puis il retourne jouer.

Mais quand il était bébé, ça a parfois été vraiment difficile. Bien des fois, je n’avais aucune envie de passer une journée complète seule avec lui; honnêtement, je ne savais plus quoi en faire. C’est que, visiblement, il lui arrivait souvent de paraître s’ennuyer, et je me sentais chargée de faire l’animation.

photo-945004

J’avais lu sur le « jeu indépendant » ICI. J’avais tenté d’en suivre les conseils; mais il faut avouer que quand ton enfant gémit encore et encore, qu’il n’est que 10 h du matin et que tu te demandes déjà comment tu vas supporter les 10 autres qui restent, une seule solution: le faire cesser de gémir de n’importe quelle façon (et manger un peu de Nutella). Je n’étais pas nécessairement obligée de jouer avec lui, mais ce qu’il voulait c’est que je reste à côté; et j’avais l’obligation de le regarder. Si je lisais un livre ou que je regardais mon téléphone, il se mettait à gémir, avec un crescendo si je continuais mon activité solitaire; je capitulais donc assez vite et lui accordais mon attention.

Je ne trippais pas forcément à jouer avec lui, vu que je ne comprenais rien à ses règles; du coup, je finissait souvent par jouer à côté de lui. Par exemple je sortais des cubes; il en attrapait, il les mordait, ou les jetait plus loin, puis se rendait compte que moi, je les empilais. Il avait l’air de trouver ça cool… puis il se rendait compte qu’il n’arrivait même pas à en empiler deux, et gémissait, frustré. (j’ai horreur des gémissements)

blocks-503109_1920

J’ai donc essayé d’autres activités…

La peinture ? Il la léchait. (heureusement, elle était comestible)

La pâte à modeler ? Il la mangeait.

Les crayons ? Il les croquait.

Les feutres ? Il les léchait.

Donc, pour les activités artistiques, on repassera…

DSCN9160

Les livres ? Ça, il adorait. Mais il aimait aussi arracher les pages des livres en papier et mordre les livres en carton. Il fallait donc bien choisir ceux qu’on prenait à la bibliothèque et ne pas espérer que les nôtres aient une durée de vie élevée.

Une difficulté que j’ai eue était que notre enfant a marché vraiment très tard; alors quand je regardais pour des suggestions de jeux et jouets de son âge et que la plupart étaient liés à la motricité -ou alors c’était des activités artistiques- j’avais vite l’impression d’avoir fait le tour des possibilités. Quand je m’entêtais à lui confier de la peinture, en espérant pour la dixième fois que ça l’occuperait plus de 5 minutes, échec total : il n’avait plus de fun après 3 minutes. Sauf le jour où il a repeint sa couche. J’ai passé 4 fois plus de temps à préparer l’activité et à nettoyer que ce que ça l’a occupé.

Je crois qu’un problème était aussi la taille réduite de ma tribu (ou de mon village, comme vous préférez). Parce que les rares fois que j’étais avec quelqu’un (peu importe que la personne vienne chez nous ou qu’on se déplace chez elle), il se passait quelque chose, comme si le petit comprenait que maman allait lui donner moins d’attention et qu’il était d’accord. Et ça ne venait pas de moi, car j’arrivais en étant sûre que je n’allais jamais aligner plus d’une phrase à la fois avant qu’il m’interrompe dans la conversation d’adulte. Évidemment, j’imagine que ça n’aurait probablement pas marché si j’avais toujours été avec du monde, mais il est vrai que je sortais peu; en effet, un autre de mes problèmes est qu’il se réveillait souvent la nuit. Mais souvent, après la 3ème ou 4ème qu’il me réveillait, je ne me rendormais pas. Du coup, je ne planifiais jamais rien (sauf le bébé-nageur une fois par semaine) afin d’être à la maison à l’heure de la sieste pour pouvoir dormir en même temps que lui.

Histoire de parvenir à survivre, tsé.

Mais alors tous les cours d’éveil musical, yoga ou danse maman-bébé, etc. c’était pas pour nous. C’est con, parce que ça aurait pu aider à agrandir la tribu.

tea-party-1001654_1920

Également, quelque chose qui ne m’a frappée que récemment (alors qu’on était déjà un peu sortis du bois, si j’ose dire), c’est que je tentais de passer rapidement à travers les tâches quotidiennes comme le changement de couches, ou que je le laissais jouer tout seul dans le bain; je supervisais la baignade mais je le laissais croquer la girafe en caoutchouc sans tenter de le divertir ou d’interagir avec une autre animal. J’étais à côté, laissant errer mes pensées (par exemple : on fait quoi après ??) Or il s’agit là d’occasions formidables de connexion avec son enfant. En fait, si on interagit d’une façon qui respecte le rythme de l’enfant (c’est-à-dire qu’on accepte qu’un changement couche dure 15 minutes, plutôt que 2), on crée une connexion qui facilite le jeu indépendant. Car ce n’est plus (ou c’est moins) au moment de jouer que votre enfant réclamera votre présence, puisqu’il en aura déjà bénéficié à plusieurs reprises durant la journée.

Alors évidemment ce n’est pas la solution miracle, mais ça marche assez bien suivant les jours. C’est sûr que toutes sortes de choses vont faire que, durant une journée en particulier, votre enfant ne voudra pas se décoller de vous; poussée de croissance, tensions à la garderie, poussée de dents, réaction à un stress dans la famille, etc. mais ça peut vraiment aider.

baby-587922_1920

Également, il y a probablement une question de maturité; à 2 ans ça n’intéressait pas mon petit de participer au changement de couches, Là, il veut choisir sa couche et même aider à essuyer son derrière. Encourager cela, et être prêt à ce que ça mette 4 fois plus de temps que quand l’adulte s’occupe de tout, est très bénéfique en plus, puisque ça augmente la confiance en soi de l’enfant : en lui donnant des tâches à réaliser, il se sent intégré à la vie de famille et constate qu’il est capable de faire ce qu’on lui propose. Il aime balayer, mélanger la pâte à crêpes, même essuyer l’eau qu’il renverse… Également, il parle de plus en plus et son imagination a grimpé; il aime notamment imiter Diego : il prend une lampe de poche et parcourt la maison pour trouver des animaux en danger -je l’adore !

Il reste qu’il n’y a pas de solution miracle pour cette période (0 à 2 ans 1/2 en ce qui m’a concernée), et que ça va passer. En outre, les laisser s’ennuyer un peu leur permet de pratiquer leur capacité à trouver des activités par eux-mêmes. Mais évidemment, ça ne s’applique à un enfant qui gémit; encore et encore. Et qui finit par pleurer. Quand ta santé mentale est en jeu, tu le distrais ! Je connais des parents qui ont eu des enfants vraiment « faciles », qui s’endorment facilement à l’heure prévue, qui suivent le cours de yoga post-natal sans jamais pleurer, qui rient pendant le cours de danse ou de natation, qui ne cherchent pas à attraper ta tasse quand tu vas dans un café, parce qu’ils n’ont même pas besoin d’être sur tes genoux : ils restent sagement dans la poussette et contemplent le plafond.. mais on devrait le dire plus : ça arrive de s’ennuyer quand on est avec son enfant, et c’est bien correct.

D’autres lectures pour continuer la réflexion :

Calmer un enfant « collant » : http://www.janetlansbury.com/2012/04/calming-your-clingy-child/

Le jeu indépendant et pourquoi les enfants s’ennuient : https://visiblechild.wordpress.com/2015/10/15/independent-and-low-stimulation-play-the-origins-of-im-bored/

Les bébés sont ennuyeuxhttp://www.mommyish.com/2014/01/16/new-mom/

Les bébés sont adorables -et incroyablement ennuyeuxhttp://o.canada.com/news/moms-the-word-babies-are-adorable-and-incredibly-boring

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s