Parce qu’il « faut qu’ils comprennent ».

Il y a une expression qui me révulse à un point que je n’arrive même pas à décrire, quand on parle des enfants.

Il faut qu’ils comprennent.

Qu’ils comprennent qu’il y a des règles, qu’il faut obéir, qu’il y a des horaires, qu’on ne fait pas ce qu’on veut dans la vie…

Les personnes qui disent ça sont bien intentionnées. Tout comme celles qui mettent des fessées, évidemment; alors s’arrêter à l’intention, non merci. Si quelqu’un dit quelque chose de merdique, on devrait lui signaler, même s’il avait de « bonnes intentions ».

Peu de gens prennent le temps de réfléchir et d’observer la journée d’un enfant. Le nombre de contraintes auxquelles il fait face et devant lesquelles il doit plier. Alors il en comprend certaines, de plus en plus au cours de son développement, et s’y plie plus ou moins, selon son âge, son humeur du moment, la vôtre aussi, et ses besoins immédiats. Il se rend compte que ses parents doivent travailler, qu’on lui met un pantalon imperméable s’il veut sortir alors qu’il pleut (quoique d’autres opteront pour interdire les sorties par mauvais temps, ce qui est correct aussi), qu’on essuie l’eau qu’on vient de renverser, qu’on remercie la caissière quand elle nous tend le ticket, qu’on se lave les dents tous les jours, etc. J’aurais pu vous en citer une centaine facilement.

Honnêtement : la vie est faite de pleine de règles, codes, interdits, difficiles à comprendre pour un enfant épris naturellement de liberté et pour lequel il est, également de façon naturelle, difficile de comprendre l’utilité pratique d’un paquet d’affaires, comme balayer des miettes dans la cuisine ou cuisiner des légumes alors qu’une boîte de biscuits est dispo dans le placard.

Alors perso, ma méthode, c’est de laisser faire les choses. C’est de lâcher prise un peu et d’être un modèle.

milk-1543193_1920

Concrètement, s’il renverse de l’eau, au début je nettoyais moi-même, parfois je lui tendais le torchon pour éponger, ou on en prenait un chacun et on essuyait côte à côte. Et là, à 3 ans 1/2, il va chercher lui-même ce qu’il faut pour prendre en main les dégâts, vu que j’ai mis les torchons et serpillières dans un placard bas, à sa portée. Je l’aide s’il y en a vraiment beaucoup, ou si c’est quelque chose de collant comme du lait, qui requière donc un peu d’eau et de savon.

Parfois, ça ne le tente pas de le faire. Il refuse de réparer les conséquences de son geste. J’ai mis quelques temps à comprendre comment y réagir selon mes valeurs et ce que je voulais lui apprendre, sans laisser resurgir des réflexes du type être ferme et l’obliger.

J’ai opté pour la gentillesse : je le fais moi-même. Je le fais pour lui. Je lui rends service, quoi.

Et ce que ça entraîne, c’est qu’en fait, une fois sur deux, il se ravise et veut m’aider.

Pas de cris, de menaces, de punitions.

Au final, que se passe-t-il ?

Il apprend naturellement. Il est petit, il a du temps pour devenir adulte, et mon attitude invitante et respectueuse le guide vers la responsabilisation de façon douce et progressive.

Alors oui techniquement, il « faut » que les enfants apprennent un tas de trucs; mais ce que cette expression révolte en moi c’est le fait implicite qu’il faut les forcer sinon ils ne vont pas comprendre par eux-mêmes. Qu’il faut hâter le processus. Les faire grandir trop vite. Leur interdire le droit à l’erreur. Sinon quoi ? Encore cette peur incessante d’être un mauvais parent, de mal paraître, de mal éduquer son enfant ??

hands-1797401_1920.jpg

On devrait en finir avec cette croyance que c’est seulement en les contraignant qu’on va en faire des adultes fonctionnels. Il est, depuis sa naissance, un être humain à part entière, qui a droit au plus grand respect. Qui a placé toute sa confiance -totale, entière, naïve- en moi, et que je ne veux pas décevoir.

J’ai choisi la voie non punitive; je suis son guide, pas son maître.

 

À lire :

Contraintes et enfants non scolarisés : http://lesaintcerf.blogspot.ca/2016/04/le-retour-du-soleil-et-contraintes.html

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s