On va se calmer avec la « consigne positive »

Dans les forums de parents, je lis souvent des conseils sur « la consigne positive ». Là j’ai envie de pousser un certain coup de gueule à propos de cet outil, certes super pratique mais qui a des limites évidentes.

J’ai parlé brièvement de la chose dans mon article « Donner des consignes à son enfant: tout un art« . Il s’agit de donner des indications à son enfant sans utiliser les mots « ne… pas ». Du coup, déjà le nom « consigne positive » m’énerve, parce que le contraire de la forme négative, en grammaire, c’est la forme affirmative.

Je poursuis donc en appelant ceci la consigne affirmative.

Et le problème que j’ai avec bien des parents, c’est qu’ils pensent que l’enfant va obéir si on omet dans notre phrase la négation, et donc qu’on tourne la phrase différemment. L’exemple classique est « à la piscine, on marche », au lieu d’ordonner « on ne court pas ».

Or, dans de nombreux cas, les parents ratent leur coup. Je vais vous expliquer…

portrait-317041_1920

Je vais passer rapidement ceux qui pensent que la forme affirmative de « ne mords pas » est « arrête de mordre ». C’est ce qu’on appelle une pirouette de langage, mais ça revient strictement au même.

Ensuite il y a les consignes bizarres, par exemple à un enfant qui tape. Les parents se conseillent entre eux de dire à l’enfant « les mains sont faites pour caresser ». Si vous avez du mal à saisir ce que je reproche à cette tournure, je vais vous donner un autre exemple.

On est dans le cas d’un enfant qui mord. Les parents cherchent un moyen de cesser ce comportement sans dire « ne mords pas ». Et là ils trouvent le magnifique « garde tes dents dedans« . Mon cerveau a bloqué en entendant cela. D’abord, parce qu’on dirait qu’ils parlent à un vieux qui ne cesse d’ôter son dentier et qui dégoûte ceux qui l’entourent. Or il s’agissait d’un bébé, donc techniquement ses dents sont en-dedans tout le temps.

Mais surtout, l’enfant ne pouvait pas comprendre réellement ce qu’on attendait de lui.

Le but de la consigne affirmative est d’expliquer précisément à l’enfant ce qu’on attend de lui. C’est de lui proposer un comportement alternatif acceptable. Donc, s’il mord quelqu’un car il a les dents qui poussent et qu’il a réellement besoin de mordre, la consigne affirmative pourrait être  » mords seulement le bracelet » après lui avoir donné un anneau/bracelet de dentition.

baby-616615_1280

De même pour l’enfant qui tape; il faut d’abord comprendre ce qu’il tente de transmettre en tapant, et l’aider à trouver une autre solution. Il tente de rentrer en contact avec l’autre ? Peut-être qu’en donnant un jouet à l’autre enfant, ils pourront débuter un jeu en collaboration; ou si l’enfant parle, il peut simplement se présenter. Il veut défendre son jouet que l’autre veut lui piquer ? On peut lui proposer de dire fermement que c’est son tour, ou de retenir le bras de l’autre avec douceur.

Dans les situations extrêmes, on n’a pas forcément le temps de passer à l’affirmative, et c’est correct à mon avis de hurler « arrêêêête » à l’enfant ci-dessous à la seconde même où vous le surprenez avec sa hache. Je crois que la peur et la surprise vont le stopper, et vous pourrez alors discuter du fait qu’il manque probablement de dextérité pour manier un tel objet.

child-1255638_1920

La consigne affirmative reste un outil que j’aime et que je conseille, pour des raisons évidentes : en étant précis avec l’enfant, il lui sera plus facile de coopérer. Si on lui interdit de taper un enfant qui lui prend ses jouets, il va rester frustré de ne pas pouvoir jouer de la façon dont il l’entend et risque de développer d’autres stratégies pour parvenir au même résultat (taper sans que vous le voyiez par exemple, ou bien pincer vu que c’est plus discret).

La consigne affirmative reste cependant un outil à utiliser en bas âge puisqu’au fur du développement de l’enfant, on peut énoncer des limites puis discuter avec lui pour qu’il comprenne nos réticences (par exemple, l’utilisation de la hache alors qu’on n’a même pas 10 ans) et trouver ensemble des solutions (si la hache le tente trop, peut-être couper une bûche en tenant l’outil ensemble… puis la ranger hors de portée?)

Note : le but n’est pas de me moquer des parents qui tentent avec effort de mettre en place des stratégies de discipline respectueuses -quoique… « garde tes dents dedans », ça fait plus d’un an que je l’ai entendu, et je ne m’en suis pas encore remise. C’est juste qu’à tenter d’appliquer des principes trop religieusement, on en perd parfois notre sens critique. Je tente donc de hanter quelques forums pour semer des graines sur l’inutilité de certaines consignes « positives » qui pourraient décourager les parents par manque de résultats -et les faire abandonner l’éducation respectueuse.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s