Quand les adultes jugent du droit de l’enfant à pleurer

Les adultes pensent toujours avoir raison, tout savoir mieux que les enfants.

Jusqu’à leurs propres sensations.

Un comportement que j’ai beaucoup rencontré dernièrement est le jugement relativement à la douleur, ou plutôt une sorte d’évaluation si l’enfant ne pleurerait pas trop quand il se fait mal.

Ça m’énerve tellement que je n’en trouve même pas les mots.

child-594519_1280

Exemple : un petit garçon en pantalon qui tombe à genoux dans l’herbe et se met à hurler. La plupart des adultes ayant vu la scène tombent d’accord : il en fait trop. La terre est molle, l’herbe est douce… il doit juste avoir trop d’ego, il ne sait pas gérer la frustration, il veut attirer l’attention, ou bien il est vraiment douillet.

Personnellement, je doute toujours de ce que je vois. Je suis pleinement consciente que je n’ai généralement pas l’histoire en entier. Mais dans le cas précédent, je l’avais.

Le petit est tombé sur le genou une heure avant, dans le sous-sol, sur du ciment dur. Après l’avoir consolé, sa mère a relevé le pantalon et a constaté un énorme bleu. Mais bon, c’était juste un bleu, donc pas besoin de pansement. Il est allé jouer dans le salon; bam ! il tombe à nouveau sur le genou, en plein sur un Lego. Il hurle; les personnes présentes le consolent mollement, parce que, elles, elles n’ont pas mal, et même si elles se souviennent de la douleur du Lego, elles ne savent pas pour le bleu, et les cris les dérangent. C’est plus confortable de le faire taire le plus vite possible.

girl-504315_1280.jpg

Troisième round : le jardin. Oui, le petit tombe sur de la terre molle. Mais c’est la troisième fois. Sur un bleu énorme. Tout le monde autour le méprise. Je reste sans voix. On ne fait pas ça à un adulte, lui dire de se taire et que sa douleur est dans sa tête. Qu’il en fait des tonnes et qu’on sait mieux que lui ce qu’il est en train de ressentir. Pourquoi soumet-on les petits à un tel traitement ?? Le petit, en outre, ne criait pas juste de douleur; j’y entendais un certain écœurement. Il était à bout, outré d’être encore tombé, et j’ai trouvé assez clair dans ses pleurs ulcérés.

Autre exemple : mon petit tombe dans sa chambre, près du mur. Je le vois du coin de l’œil; il hurle. Tandis que je me hâte pour aller le consoler, une amie qui venait nous voir, et qui a mieux vu l’incident que moi vu qu’elle était plus près, commente, par-dessus les cris, qu’il fait un peu son cirque, parce qu’il a crié « aïe aïe aïe » la seconde avant de toucher le sol. Je n’écoute pas, je le câline, mais mon amie s’empresse -alors que mon petit est bien serré au chaud dans mes bras- de lui relever le T-shirt dans le dos pour voir si les cris sont justifiés, parce qu’elle a eu un doute subitement. Et, oui, il s’était « râpé » la peau du dos. Et à l’heure du bain, on a d’ailleurs pu observer 3 bleus le long de la colonne. Mais bon sang, de quoi je me mêle ? Déshabiller partiellement mon fils pendant que je le console ??

baby-2387661_1280.jpg

Des exemples comme ça se sont accumulés dernièrement.

Je n’y comprends rien. Les enfants devraient donc rendre des comptes; pleurer juste assez, pour les bonnes raisons ?

La plupart des gens sont plus indulgents avec les bébés -quoique… un bébé qui pleure alors qu’il vient de boire et que sa couche est sèche se fait bercer parfois énergiquement, parce qu’il n’est pas censé pleurer, et qu’on tente de le faire taire.

Alors là, moi je blogue un peu comme si je m’y connaissais bien en parentalité, mais là sur ce sujet je n’ai pas de réponse. Comment peut-on sensibiliser les adultes à être plus empathiques ? À part l’être soi-même, avec eux et avec nos enfants, et espérer les inspirer… Bon courage à tous -c’est en semant des petites graines qu’on finit par bâtir un monde plus beau.

 

Un joli article : http://www.ensemblenaturellement-leblog.com/archives/2014/12/06/31088323.html

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s