Stimule ton vestibule

On nous a toujours appris qu’on avait 5 sens. Et quand tu es petit, tu es fier de montrer que tu les connais; vue, ouïe, odorat, toucher, goût.

Bin c’est faux.

Le nombre exact est variable, mais il existe un grand nombre d’autres systèmes tels que les récepteurs à la douleur, à la luminosité, le système vestibulaire, la perception de la température, etc.

Ici je m’intéresse particulièrement au système vestibulaire, appelé parfois aussi le « GPS interne » car il permet notamment de situer son corps dans l’espace. Il est mis à contribution par exemple quand un enfant (ou un adulte 😉 ) se suspend tête en bas ou fait de la balançoire. C’est un système qui est complexe, car il interagit avec tout un tas d’organes, de nerfs et d’autres systèmes, comme la vue, et évidemment le système d’équilibre situé dans l’oreille interne.

trees-2154844_1280.jpg

Le système vestibulaire est particulièrement mis à contribution quand un enfant saute, grimpe dans un arbre, fait du vélo… L’existence de celui-ci permet de comprendre pourquoi certains enfants présentent des difficultés dans certains contextes et sont jugés, à tort, comme n’étant pas obéissants -un enfant qui n’obtempère pas a toujours un besoin non assouvi, ne serait-ce que de faire entendre sa voix, mais un enfant présentant des troubles du systèmes vestibulaire va présenter des difficultés plus élevées à trouver son calme dans certaines situations.

En cas de système hyposensible, l’enfant aura tendance à rechercher la stimulation; c’est le cas typique d’un enfant qui semble plus énergique que la moyenne, qui a besoin de bouger énormément, tourner, sauter, être en mouvement quasi constant. Son corps recherche l’information qu’il sait qu’il devrait recevoir, mais qu’il peine à obtenir.

Si son système est hypersensible, l’enfant aura tendance à éviter les mouvements, à être maladroit quand il court, saute, rattrape une balle par exemple.

À noter que le système vestibulaire travaille en collaboration étroite avec le système visuel, puisque celui-ci l’aide à s’informer sur la position du corps dans l’espace; un enfant ayant des troubles vestibulaires peut donc aussi présenter des problèmes de vision (mauvaise perception de la profondeur, vision floue, etc.) Le système auditif entre aussi en jeu -il donne par exemple des informations sur le fait qu’on approche d’un objet sonore- de même que tout le système sensoriel -différentes perceptions telles que la sensation de l’herbe sous nos pieds qui confirme qu’on a bien atterri sur l’herbe après avoir sauté d’une branche d’arbre (un supplément à l’information qu’on reçoit en même temps de la part de nos yeux).

Il s’agit donc d’un système complexe et qui communique constamment avec d’autres.

honduras-80837_1280

En cas de doute sur la fonctionnalité du système vestibulaire de votre enfant, adressez-vous à un spécialiste. L’utilisation d’une thérapie appropriée peut permettre de rétablir un niveau de sensibilité qui rendra l’enfant plus à l’aise dans ses activités quotidiennes et ses interactions avec les autres, et évitera d’entraver son développement.

Cela dit, on peut aussi proposer certains exercices qui stimulent le système vestibulaire  à des enfants qui semblent n’avoir aucun problème, mais dans des situations particulières, par exemple avant de devoir adopter une position immobile prolongée (voyage en voiture ou en bus, ou simplement prendre un repas) :

  • se balancer dans un hamac ou une balançoire (pourquoi pas installer des crochets chez vous, et y suspendre au besoin une balançoire!)
  • utiliser un gros ballon d’entraînement, en tenant l’enfant par les hanches
  • la planche d’équilibre (comme la Wobbel) est aussi une option intéressante !
  • marcher sur une poutre, ou sur lellipse Montessori
  • danser, sauter (en intérieur : sur un lit, le canapé, un mini-trampoline intérieur !)
  • n’importe quel autre exercice qui va « désorienter » l’enfant même de façon minime (courir peut aussi suffire; faire du vélo, tourner sur soi-même, faire du yoga…)

trampoline-2227667_1280

N’étant pas médecin ni physiothérapeute, je ne vais pas écrie plus longuement sur la chose; il s’agissait plutôt de vous introduire à l’existence de la chose, et de penser à proposer ce type d’activités à un enfant qui peut sembler agité le soir alors qu’il semble avoir eu sa dose de « défoulement » dans la journée.

Quelques lectures additionnelles :

Le système vestibulaire : le GPS interne de votre enfant : http://ilslearningcorner.com/2016-04-vestibular-system-your-childs-internal-gps-system-for-motor-planning-and-attention/

Un article qui parle des structures du cerveau à l’oeuvre pour réguler le système vestibulaire, et une grande quantité d’activités ! : http://www.theottoolbox.com/p/vestibular-activities.html

D’autres idées dans ce billet : http://theinspiredtreehouse.com/vestibular/

Le développement du système vestibulaire : http://gooeybrains.com/2016/07/17/balance-and-motion/

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s